Les Protéines

Une protéine est une chaîne d’acides aminés fabriquée dans la cellule grâce à la lecture du code génétique (ADN). Il existe une vingtaine d’acides aminés différents et le nombre de combinaisons (et donc de protéines différentes) est très élevé.

acides_amines_proteine.jpg

Après l’eau, les protéines sont le constituant majeur de corps (20% de l’organisme, hors lipides). Elles ont un rôle à la fois structurel (os, muscle, peau, tendons, ligaments, collagène…) et fonctionnel (enzymes, hormones, anticorps…), et permettent d’assurer de nombreuses fonctions vitales.
Les protéines sont potentiellement composées de 20 acides aminés différents, dont 10 indispensables, à partir desquels l'organisme peut fabriquer les autres. Ces 10 acides aminés indispensables doivent être présents dans l’alimentation tous les jours.

  • Recommandations

Besoin du chien adulte à poids optimal et stable : il doit recevoir, selon l'activité, la stérilisation, le format et l'âge entre 2 et 6 g protéines/kg de poids corporel/jour

Besoin du chat adulte à poids optimal et stable : il doit recevoir, selon l'activité, la stérilisation, le format et l'âge au moins 4 g protéines/kg de poids corporel/jour

(attention protéines ne veut pas dire viande ! Il y a (seulement) entre 15 et 20% de protéines dans la viande ou le poisson) 

Besoin augmenté : chez la reproductrice, chez le jeune en croissance, mais aussi sous l’effet du stress (environnement, activité, certaines maladies, travail...), le besoin est supérieur à ce qu'il est à l'entretien.

Les Acides Aminés

Les acides aminés sont les constituants des protéines. Il y a une vingtaine d'acides aminés différents. Certains peuvent être fabriqués dans l'organisme à partir d'autres, mais une dizaine doit être disponible dans l'alimentation, on les appelle acides aminés indispensables :

acides_amines_proteine.jpg
Arginine
Lysine
Cystéine
Méthionine
Histidine
Leucine
Isoleucine
Valine
Phénylalanine
Tyrosine
Tryptophane

viande_rouge_blanche.jpg

Dans l'alimentation, ces acides aminés se trouvent dans des protéines (dans la viande, le poisson, les oeufs...), et ne sont pas directement disponibles. Les protéines, une fois digérées dans le tube digestif, libèrent les acides aminés qui passent alors dans le sang. Selon les besoins des organes, de nouvelles protéines ou de nouveaux acides aminés sont fabriqués.

L'organisme contient de très nombreuses variétés de protéines, qui se renouvellent en permanence. Il est donc important que tous les jours, tous les acides aminés indispensables soient présents dans l'alimentation en quantité suffisante pour toujours assurer cet approvisionnement.


Selon l’acide aminé, le besoin va de quelques mg à quelques g/kg Poids/jour. On trouv
e les acides aminés dans les aliments qui apportent des protéines.

Pour le chien et le chat, les protéines de muscle (viande, steak, coeur, filet de poisson), ont une composition en acides aminés proche de leur besoin. Dans une ration ménagère, la viande ou le poisson apportent entre 70 et 90% des protéines. Les autres aliments de la ration apportent un peu de protéines, et bien d'autres nutriments indispensables. 

Chez le chat, un acide aminé supplémentaire : la taurine 

La taurine est nécessaire à la croissance, à la reproduction, au bon fonctionnement du coeur et des muscles et à la vision.

La taurine n'est pas fabriquée avec assez d'intensité par le chat, qui doit donc la trouver dans son alimentation.

La taurine se trouve en quantité importante dans les muscles : la viande, le poisson et les crustacés comme les coquilles Saint-Jacques.

Etant détruite par la chaleur, il est préférable de ne pas trop cuire ces denrées pour qu'elles conservent leurs qualités.Lorsque le chat consomme une alimentation ménagère équilibrée, contenant assez de viande, il n'est pas nécessaire d'ajouter de la taurine en plus. En revanche, il faut en ajouter dans les aliments industriels, car la taurine est détruite par les process industriels et par la chaleur de cuisson : c'est pour cette raison que vous pouvez la voir indiquée sur les étiquettes de ce type d'aliment.

Doit-on ajouter de la taurine à l'alimentation du chat ?

Lorsque le chat consomme une alimentation ménagère équilibrée, contenant assez de produits carnés, il n'est pas nécessaire d'ajouter de la taurine en plus. En revanche, la taurine est détruite par les process industriels et par la chaleur de cuisson, plus encore dans les aliments en boite que dans les croquettes. De la taurine est donc ajoutée à la production et en quantité très élevée dans les aliments industriels.

Ce besoin en taurine peut créer une confusion, et laisser croire qu'il faut tout le temps en ajouter ! Mais la viande, le poisson, les crustacés... contiennent des quantités très élevées de taurine. La taurine est aussi détruite par la chaleur dans les conserves et si on ne donne que du thon au naturel comme source de protéines ou si on cuit très  longtemps la viande et le poisson, alors cela peut poser problème. Mais si la viande / le poisson / les crevettes sont crus ou peu cuits (blanchis quelques minutes), il reste des quantités de taurine très supérieures au besoin...et il n'y a aucune raison d'ajouter de la taurine (de synthèse !) à une ratino ménagère contenant donc viande ou poisson.

De même, normalement, il n'y a pas de raison d'en ajouter à une ration industrielle composée d'ALIMENTS COMPLETS POUR CHAT.

Combien ?

Un chat adulte mange environ 50-60g de matière sèche, dans lesquels il doit trouver au moins 20 mg de taurine. Si l'on donne de la viande peu cuite, cet apport est largement couvert.
Mais pour pouvoir couvrir ce besoin avec un aliment industriel, qui est soumis à des contraintes de fabrication comme la chaleur et/ou la pression, il faut avoir mettre au départ beaucoup plus de taurine : au moins 1000 mg taurine /kg MS dans les croquettes ou  1700 mg taurine/kg MS dans les boites, car la taurine est détruite par la chaleur, et rendue indisponible par les traitements subis pour la fabrication. Cette teneur n'est pas comparableavec ce que le chat récupère finalement ! et ne eut être comparée avec la quantité à apporter par jour dans le cas d'une ration ménagère.
En revanche, ce besoin du chat, qui n'existe pas chez le chien, explique qu'il est dangereux de nourrir un chat avec des aliments pour chiens.
Teneur en taurine de quelques aliments (parfois variable selon les analyses moyenne±écart-type ou moyenne et minimum et maximum observés) : en mg de Taurine / kg Cru
Viande de bœuf maigre 312 (mini 277- maxi 348) 
Coeur de Boeuf 652 (mini 254–maxi 851)
Viande porc  277-350 à 610 ± 110 
Viande poulet : blanc 159 (102–216) à 387 - viande foncée 1690 ± 370 
Viande de Lapin 373 (mini 347–maxi 399)
Foie  bœuf  688 (mini 401–maxi 1023) 
Filet Cabillaud  314 ; poisson 1138 (mini 920–maxi 1542)  
(pour plus d'info : Spitze et al. J. Anim. Physiol. Anim. Nutr. 2003)
Il faut 400 mg de taurine / kg de mat. sèche (4000 kcal) d'aliment (ration totale) consommé par le chat. 
Un chat adulte de 4,5 kg mange environ 50-60g de matière sèche, dans lesquels il doit trouver au moins 20 mg de taurine. Si l'on donne de la viande peu cuite, cet apport est largement couvert.
Mais pour pouvoir couvrir ce besoin avec un aliment industriel, qui est soumis à des contraintes de fabrication comme la chaleur et/ou la pression, il faut avoir mettre au départ beaucoup plus de taurine : au moins 1000 mg taurine /kg MS dans les croquettes ou  1700 mg taurine/kg MS dans les boites, car la taurine est détruite par la chaleur, et rendue indisponible par les traitements subis pour la fabrication. Cette teneur n'est pas comparableavec ce que le chat récupère finalement ! et ne eut être comparée avec la quantité à apporter par jour dans le cas d'une ration ménagère.
En revanche, ce besoin du chat, qui n'existe pas chez le chien, explique qu'il est dangereux de nourrir un chat avec des aliments pour chiens.
Teneur en taurine de quelques aliments (parfois variable selon les analyses moyenne±écart-type ou moyenne et minimum et maximum observés) : en mg de Taurine / kg Cru
Viande de bœuf maigre 312 (mini 277- maxi 348)
Coeur de Boeuf 652 (mini 254–maxi 851)
Viande porc  277-350 à 610 ± 110 
Viande poulet : blanc 159 (102–216) à 387 - viande foncée 1690 ± 370 
Viande de Lapin 373 (mini 347–maxi 399)
Foie  bœuf  688 (mini 401–maxi 1023) 
Filet Cabillaud  314 ; poisson 1138 (mini 920–maxi 1542)  
Pour plus d'info : 
* Spitze et al. J. Anim. Physiol. Anim. Nutr. 2003
* Bragg et al. J Am. Vet. Med. Assoc. 2009

Et chez le chien ?

La taurine est un acide aminé indispensable aux chats, mais pas aux chiens qui en fabriquent spontanément suffisamment, sauf en certaines circonstances pathologiques en particulier lors de certains troubles cardiaques dits cardiomyopathie dilatée.

Dans certaines maladies du coeur répondant à la taurine (cardiomyopathie dilatée du Boxer par exemple) on doit parfois ajouter de la taurine, la dose est de 100 mg de taurine / kg de poids corporel, ce qui est largement supérieur à ce qu'on peut avoir dans l'alimentation, et il faut alors l'ajouter sous contrôle vétérinaire.


Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus
OK